Convertir un vélo ancien en électrique

Si vous êtes attaché à votre vélo et que vous aimeriez faire de plus longs trajets ou que vous aimeriez faire revivre un modèle vintage qui appartenait à votre grand-père, ajouter un moteur électrique et une batterie lithium ion pourrait vous rendre heureux.

Cet article va vous présenter les différentes étapes qui peuvent vous emmener de cette vielle mobylette des années 60 :

Ancienne mobylette des années 1960 av-31 av-32 motobecane

 à cette version électrique ne nécéssitant pas d'essence mais surtout pas de casque, pas de carte grise et pas d'assurance :

Les freins et les roues

Le principal problème des vieux vélos ce sont les freins. Qu'ils soient à tambour ou a mâchoires ils sont souvent très difficiles à régler et touchent en permanence des jantes qui elles aussi ont perdu de leur brillant.

Pour un vélo électrique, les freins ne peuvent pas être brinquebalant. C'est une question de sécurité pour vous et pour les autres. 

Le deuxième problème majeur des vieux biclous c'est le dérailleur (quand il y en a un). En général, il n'est pas adapté à la conversion électrique car soit les manivelles sont peu accessibles, soit les vitesses passent mal et votre moteur va forcer sur les pignons.

Ma solution pour garder le style et résoudre ces problèmes, c'est d'utiliser des moyeux Sturmey-Archer avec frein à tambour plus 3 vitesse intégrées. Le freinage est suffisamment puissant pour le VAE avec son tambour de 90mm de diamètre et les 3 vitesses vous fournirons une plage de 177% avec un petit levier élégant placé à coté de la poignée.

Le montage est enfantin mais... il faut savoir rayonner des roues (et calculer la taille des rayons). Sinon vous pouvez directement acheter nos roues prêtes au montage. Il s'agit des moyeux Sturmey-Archer XL-RD3 et XL-FD montés sur des jantes ItalCerchio "made in Italy".

Le moteur

Nous avons essayé un grand nombre de moteurs mais celui que nous mettons en avant (le seul que nous vendons d'ailleurs) c'est le moteur pédalier Bafang BBS. Non seulement il est robuste et puissant mais il s'adapte facilement sur n'importe quel cadre et ne nuit pas à l'esthétique du vélo. Sa position basse assure une bonne stabilité.

Avec un peu d'adaptation des pattes qui tiennent le protège chaine, vous pourrez le réadapter et là je trouve que ça rend très bien.

La batterie

Hors de question de mettre une batterie plastique sur le cadre. Même si c'est plus pratique, votre vélo perdrait tout son charme. Deux options :

- la difficile : soit votre vélo ou cyclo présente une partie qui pourrait contenir la batterie comme, par exemple, les réservoirs d'essence ou alors une partie où la batterie pourrait se cacher, comme le dessous de la plateforme de mon Bullit et dans ce cas vous fabriquez une batterie sur mesure. 

 - la facile : vous mettez une batterie générique dans une sacoche. Nous avons une sélection de sacoches pas vilaines. 

L'éclairage

C'est vraiment la partie qui fait toute la différence avec des VAE neufs avec leurs leds blaffardes. Les feux des anciens vélos sont souvent des pièces uniques avec leur formes martelées. Toute l'astuce est d'y ajouter une led de puissance directement branchée à la batterie. De cette manière, non seulement vous donnez une sacré gouach à votre phare mais en plus vous gardez une teinte chaleureuse. En plus, ça éclaire même à l'arrêt. Regarder nos kits de leds et cette page pour le montage.

Peinture

Si l'état de surface laisse à désirer, il va falloir penser à un sablage et une peinture. Contrairement aux puristes, nous trouvons que le themolaquage est un bon compromis car l'épaisseur de la peinture permet de gommer beaucoup de défauts et c'est clairement la plus résistante aux chocs.